A plusieurs reprises j’ai pris cette fameuse bonne résolution de « me mettre au sport ». Mais j’ai très vite déchanté quand j’ai été face à plusieurs situations que j’aurai du prévoir. Je trouvais que mes efforts n’étaient pas assez, j’étais trop exigeante envers moi, je me fixais des objectifs irréalistes (des abdos en une semaine), j’abandonnais facilement, pire, je me comparais aux autres. Bref un cocktail de découragement et de mauvaises habitudes qui me reconduisaient tout droit vers la porte de l’abandon.

Voici ces 13 choses aux quelles j’aurai du songer avant de se (re)mettre au sport sans faire de fausses notes.

Petites notes pour bien suivre:

Volonté : je veux des abdos, je veux maigrir

Motivation : ça y est je commence

Objectif : pour maigrir, je vais m’inscrire en salle et faire des exercices

Détermination : Je respecte mon programme parce que je veux atteindre mes objectifs

  1. La volonté doit mener à la motivation

Vouloir une belle silhouette, un corps ferme, se défouler,… toutes ces choses vous donnerons à des moments de vos vies, l’envie de vous  »re »mettre vraiment au sport. Exploitez toutes ces envies. C’est de là que naît votre motivation.

Je vous invite à les noter sur un papier.

La motivation doit être personnelle. Hors de question de se laisser influencer par le régime d’un tel, ou par les fesses rebondies des sportives d’Instagram. Si elle vient des autres, il sera plus facile d’abandonner car on n’atteindra pas forcement les même résultats de la personne prise pour cible. Ce n’est pas une compétions (sauf si c’est vraiment une compétition..passque là.. heuu…). Vous pouvez avoir des models bien entendu, mais gardez à l’esprit que vos voulez être vous-même, pas une copie de quelqu’un d’autre.

Je vous donc invite à relever sur un papiers tous vos souhaits et vos désirs.

Cependant les bonnes motivations ne mènent pas comme par magie à un corps de rêve..bhein non..

  1. Les objectifs fixés font naître une grande détermination

Savoir ce que l’on attend du sport est indispensable pour avoir et garder la détermination. Vous devez donc vous fixer des objectifs précis ( s’inscrire en salle pour s’affiner, courir pour garder la forme, marcher pour s’évader, relever des défis…) et de les garder en ligne de mire.

De votre volonté, votre motivation et vos objectifs, vous trouverez la détermination pour ne pas abandonner.

Fixez-vous des objectifs en fonction de vos désirs.

  1. Vos objectifs doivent être atteignables

Vouloir le corps d’un bodybuilder ou la silhouette d’une star en une semaine, ne sont clairement pas des objectifs atteignables en aussi peu de temps. Un bodybuilder mets des années pour avoir et soigner cette apparence. Se lever du jour au lendemain et travailler intensivement, dans le but d’aller courir un marathon va vous exténuer 2000 fois plus vite que la normale et va vous enlever toute envie de continuer.  Sauf si on est superman/supergirl, là ça change tout. Songez plutôt à savoir quoi faire et à quel fréquence. Ne faites pas comme moi les première fois.

A présent, effacez de votre liste les objectifs non atteignables

  1. Choisir son type de sport

Il y a tellement de choses que vous pourriez faire. A vous de faire votre choix si non vous n’arriverez à rien. Là encore il ne s’agit pas de faire les nouveaux exercices de fitness à la mode. Mais tout simplement de trouver ce qui vous plait réellement, qui corresponde à vos objectifs et à ce que vous POUVEZ faire. La liste de sport est hyper longue : yoga, pilate, zumba, course, muscu…ou faire des sports en équipe si vous ça vous motive encore plus.

Choisissez votre type de sport (inspirez-vous ici).

  1. Ne pas être injuste envers soi-même

Les résultats dépendent du sport que vous faites, de la fréquence à laquelle vous le faites, mais surtout de forme physique. Il ne sert à rien de se prendre la tête ou d’abandonner parce que vous ne courrez que 15 minutes par jour (comme moi…). Avec le temps vous progresserez, et si ce n’est pas le cas vous devez envisager d’autres solutions.

  1. La santé est un facteur déterminant

Notre état de santé ne nous permettra pas toujours de faire ce que l’on souhaite. Si l’on a souffert ou souffre de quelque chose il est parfaitement compréhensible que l’effort physique soit complexe. Respectez donc vos tolérances, ou choisissez un sport qui vous convienne. Un petit check-up santé avant de commencer serait le bienvenu !

  1. Les comparaisons nuisent

Vous voyez les indicateurs de performances de vos amis sur Facebook, ou vous les entendez en parler tout le temps, ça vous complexe de ne pas pouvoir faire comme eux malgré vos effort ? STOP ! Vous n’avez pas les mêmes capacités physiques ni les mêmes capacités d’adaptation. Appliquez-vous sur vous-même et vos performances.

  1. L’impatience mène à l’abandon

Tout vient à point à celui qui sait attendre. L’impatience de voir vos résultats va vous donner une impression étrange : rien ne se passe. Se regarder tous les jours dans le miroir et espérer voir quelque chose de nouveau va terriblement vous affaiblir et vous donner envie d’arrêter. Pas de prise de tête. Donnez-vous du temps.

  1. Le repos n’est pas un mal

Sachez-vous reposer. Ce n’est pas un péché. Ne vous surmenez pas vous vous ferez du mal. Prenez votre temps et demandez conseils à des pro si nécessaire.

  1. Se préparer

S’acheter ses tenues, et son équipement n’est pas du tout superflu, mais vous procure par contre de la confortabilité et de l’assurance. Choisissez votre tenue comme vous choisirez une robe de soirée ou un smoking (on ne dit pas non à une motivation supplémentaire). Optez pour une basket légère et confortable, …. N’hésitez pas à vous faire vous plaisir. Et si tout ça ne vous dit rien, tirez un vieux t-shirt et short du placard, vos vielles baskets, et hop vous êtes prêts.

  1. La nutrition

En fonction de vos objectifs ou de vos motivation, vous allez devoir peut être bousculez vos habitudes alimentaires (manger moins gras, ajouter ou retirer des aliments, boires des jus vitaminés …). Informez vous à ce sujet, ça peut être important.

  1. L’échauffement fait partie de l’entrainement !

Préparez vos genoux, vous articulations. Faites des étirements et tout ce que vous voulez, mais de grâce échauffez-vous !  L’échauffement permet au corps de s’adapter progressivement à l’effort physique et vous prépare mentalement. Il échauffe les articulations et les muscles, prépare le cœur et limite ainsi le risque de blessure.  N’allez donc pas vous froisser quelque chose ?? Nyambi*! Nous avons été/sommes nombreux à faire cette erreur dangereuse.

   13. Il faut savoir qu’abandonner n’est pas une fatalité. Mais se relever est une fierté.

Oui il peut nous arriver fréquemment de vouloir abandonner et de finalement tout plaquer. Et ça c’est très compréhensible. Le sport que vous pratiquez ne vous convient peut être pas, vous n’atteignez pas vos objectifs même en étant très patient et ça vous énerve, ou vous n’en avez juste plus envie. Ce n’est pas grave. Vous avez le droit de dire NON quand quelque chose ne vous rend pas heureux. Mais vous pouvez toujours décidez de reprendre courage et de vous y remettre. Vous en ressortirez plus fort. Le sport est comme un vieil amoureux qui reste là et vous attend quand vous décidez d’aller prendre l’air (même si ça dure 25 ans).

 

Vous vous souvenez de vos notes sur votre papier ? Bien ! Utilisez-les comme une  source de motivation. Établissez à partir de ça un programme avec vos horaires d’activité, que vous plaquerez quelque part sur un mur, ou un placard pour ne pas les perdre de vue !

Allez ne vous mettez pas la pression, prenez votre temps et faites vous du bien!

Laisser un commentaire