Lorsqu’on choisit de revenir au naturel, deux options s’offrent à nous. Il y a la transition et le big-chop. Redouté par certaines, et mal engagé par d’autre, il important bien cerner quelques détails avant de se lancer.

AVANT : ce qu’il faut savoir

Le big chop c’est quoi ?

Ce terme désigne en français la « grande coupe » ! On comprend vite le gros changement qui nous attend! Elle traduit le fait de couper ses cheveux afin de les laisser repousser naturels.

On souhaite repartir sur de bonnes bases, on ne veut pas subir le tralala des cheveux en transition, on est surtout super courageuse, alors on coupe tout !

Comme je vous le disais dans l’article comparant la transition et le big chop, il y a deux types de big chop:

  • Le big chop « total » : on se met la boule à zéro (ou presque). On coupe tout !

  • Le « semi » big chop : moins radical, il s’agit de couper seulement les longueurs défrisées en laissant les petites repousses qui se sont installées.

Qui dit « grande coupe » dit grands changements. La décision ne peut donc être prise au à la légère même si vous vous dites peut-être que ce ne sont que des cheveux. Vous devez donc vous assurer donc que vous faite le bon choix et d’être sure de ce que vous attendez de vos cheveux.

C’est pourquoi vous devez vous fixer un objectif.

L’objectif

Ne vous inquiétez pas, c’est vraiment tout simple. Il s’ agit juste de garder comme idée principale ce qui vous fait vraiment envie. Perso, je suis in love des « big afro », alors c’est cette image que j’ai toujours : une belle touffe volumineuse, mais aussi facile à coiffer.

Cette astuce vous (re)motivera et vous mènera à vous poser les bonnes questions.

Ce à quoi vous devez vous attendre

Les points négatifs

  • Un changement brusque et joue sur votre charme.
  • La coupe courte peut ne pas vous plaire.
  • Les coiffures risquent de faire mal avec les cheveux courts
  • Il faut patienter et longtemps parfois
  • Vous aurez peut-être à supporter des remarques négatives
  • Avoir l’impression d’être limité en coiffure
  • Ne plus/pas l’assumer, le dissimuler ou retourner au défrisage.

Les points positifs

  • Moyen le plus rapide de revenir au naturel
  • Les cheveux poussent drôlement plus vite (pour certaines)
  • Contrairement à la transition, vous n’aurez qu’une seule texture de cheveux à gérer
  • La coupe peut vraiment vous plaire
  • Ces coupes splendides qui ne passent uniquement qu’avec des cheveux courts
  • Vous économisez en temps et en quantité de produits avec 5 cm de longueur
  • Moins de temps à se coiffer le matin
  • Pouvoir enfin se reposer des coiffures lorsque c’est un big chop total

Pour toutes ces raisons, je vous invite à vous renseigner sur l’autre option que vous avez en cliquer ici , et ici pour comparer les deux méthodes.

APRES: Ce qu’il faut faire

Une nouvelle aventure commence. Vous devez à tout prix perdre les mauvaises habitudes capillaires et garder votre objectif en ligne de mire.

Hydrater : avec de l’eau minéral pour garantir une meilleure pénétration et une meilleure application des produits

Nourrir : le faire fréquemment afin de permettre à vous cheveux de repousser beaucoup plus souple et plus fort.

La routine : Tout doucement vous trouverez votre propre équilibre et très vite vous saurez ce dont vos cheveux ont besoin. Les essentiels d’une après big chop sont :

  • Les masques légers et soins profonds
  • Des spray activateurs
  • Des bains d’huiles (pour les semi big chop)
  • Un shampoing nourrissant (solide ou liquide)
  • un baume ou une crème capillaire pour démêler

Les petits conseils :

  1. La décision de big chopper

Vous pouvez tout simplement un jour prendre la décision de changer de coupe, ou souhaiter de retourner au naturel d’un seul coup. Mais parfois, le destin ou plutôt les conséquences de certaines actions vous y conduisent.

  • Les cheveux excessivement abimés : produits défrisants, colorations chimiques
  • Cheveux devenus trop sensibles trop cassants
  • On a beau essayer des traitements rien ne va toujours bien

Et bien d’autres.

Prendre alors le temps d’observer vos cheveux et de voir si vous en avez réellement besoin. Et si le doute se fait ressentir, demandez conseil à votre coiffeuse ou à un dermatologue.

2. Le big chop se fait au salon de coiffure

C’est absolument hors de question que vous vous coupiez les cheveux vous-même ! No Way ! Oui ça semble facile. Mais détrompez-vous, vous pourrez vous causer des dégâts regrettables et irréparables.

  • De mauvais ciseaux abimeront vos pointes en y laissant des fourches
  • Une mauvaise visibilité peut vous mener à une coupe imprécise et irrégulière

Mais aussi, pourquoi se priver des conseils d’une personne expérimentée ?

3. Le choix et l’application des produits

On opte pour des produits destinés aux cheveux naturels et crépus de préférence. A la poubelle tout ce qui est défrisant. Choisir des produits qui sont plus respectueux du cheveu, offre de meilleurs résultats et provoque moins de dégâts.

Attention avec vos soins! Ils ne doivent pas être appliqués en grande quantité chez les big chop total. Les pointes ne seront pas assez longues pour les absorber. Les pores seront tout simplement obstrués, bouchés, ce qui ralentira la pousse.

4. Accessoirisez votre beauté

Avoir les cheveux court ne signifie pas être négligée. Absolument pas! Vous devez continuer à vous pomponner et à vous mettre à votre avantages. Boucles d’oreilles pendantes ou courtes, bijoux de têtes,… En fonction de votre longueur et de vos envies vous pouvez vous faire des coupes sympas: curls, twists, perruques, braids,…

N’hésitez pas à raconter vos anecdotes sur le sujet en commentaire!

Laisser un commentaire