Vous êtes-vous déjà rendu compte que de la quantité de cheveux que vous perdez lorsque vous vous peignez les cheveux ?

C’est simple, moi ça m’a rendu folle le jour où j’en ai pris conscience. Oui les cheveux se cassent ou tombent, ça fait partie du cycle normal. Mais il y une grosse différence entre s’arracher les cheveux et le fait qu’ils tombent naturellement !

Je vous explique donc comment ça marche une vie (presque) sans peigne, et comment cette astuce peut aussi vous aider comme moi ça m’aide au quotidien.

Attention au peigne !

Toutes les tractions exercées sur le cheveu le fragilisent et entraînent sa casse. Se peigner les cheveux est l’une des raisons de ces tractions. Sur le coup, il est difficile de s’en rendre compte, mais à la longue, le cheveu est moins résistant.

Vous voyez l’état de vos cheveux lorsqu’ils ont fait une semaine sous une coiffure, ils sont emmêlés et sec. Il y a des nœuds et parfois, des blocs de cheveux (quand on les garde en afro très longtemps).

Lorsque le peigne passe dessus, et que ça bloque, il force le passage. Ce qui déchire les nœuds et arrache les cheveux qui étaient sur sa route.

Plus on utilise le peigne plus les cheveux se fragilisent et se cassent. Constatez, à chaque fois qu’on passe le peigne dans nos cheveux, plusieurs mèches y restent. Et quand on a les cheveux crépus c’est encore plus compliqué. Le cheveu n’étant pas droit, il a la facilité de se mêler aux autres et de former de très gros nœuds.

Un petit calcul : tout au long de la semaine vous pouvez vous peigner les cheveux combien de fois ? quelle quantité reste t’il sur le peigne ? Pensez au volume que vous ne cessez de perdre.? Au bout de 5 ans, quelle serait cette quantité de cheveux perdue ? N’auriez-vous pas préféré que tous ces cheveux restent sur votre tête ?

Si comme moi ce calcul ne vous a pas laissée indifférente, il est  grand temps de réagir contre cette casse. Et le premier moyen est de changer ces habitudes qui en sont à l’origine.

On ne peut pas se passer du peigne à 100%, ce n’est pas le but de cet article. Mais on peut par contre restreindre son usage au strict minimum et préserver le maximum de cheveux.

Des astuces toutes simples

  • Eviter l’emmêlement au maximum
  • Remplacer le peigne
  • Restreindre son utilisation au strict ùinimum
  • Se peigner les cheveux à un moment précis

1. Comment éviter l’emmêlement?

  • Optez pour des coiffures qui maintiendront vos cheveux bien étirées : des braids, des nattes, des twists, ou twists out, et même des chignons haut (non je ne parle pas d’afro puff), gardent les cheveux le assez droits, et évitent qu’ils s’emmêlent (trop).
  • Eviter de trop se coiffer : lorsqu’on a les cheveux libres, au vent, il peut arriver d’avoir envie de se coiffer régulièrement dans la semaine, ce qui s’accompagne de l’utilisation du peigne à chaque fois. A éviter absolument ! Vous pouvez opter pour une coiffure qui durera plusieurs jours et bien l’entretenir pour la prolonger. Même un chignon se conserve parfaitement bien sous un foulard en satin. Vous aurez à peine besoin d’une brosse pour tirer les petits cheveux autours.
  • Vous n’êtes pas obligée d’avoir les cheveux tendu ou tirés h24. Ce sont ces tractions qui sont à l’origine de nos casses. Le twist out est un bon compromis pour celles qui aiment avoir les cheveux libres comme moi.

2. Comment remplacer le peigne?

Par quelque chose de free, de simple, et surtout quelque chose que vous avez toutes ! Vous voyez déjà deviné de quoi je parle bien sûr : vos doigts! C’est de ce fameux démêlage aux doigts dont je parle. Celui qui fait hésiter certaines, et qui a convaincu toutes celles qui l’ont essayé.

Vos doigts sont magiques! Pas à pas, vous les guiderez sur les nœuds, gros ou petits, qu’ils vont doucement séparer, sans forcer. Une intelligence dont le peigne ne peut pas se venter. Ce que lui il aurait arraché, les doigts eux vont tout simplement les détacher.

Le démêlage aux doigts comme vous l’aurez compris consiste juste à déparer délicatement ses cheveux en utilisant ses doigts. Non pas mèches par mèches, mais plutôt nœuds par nœuds, blocs par blocs.

  • Ne vous inquiétez pas c’est normal qu’au début que ça paraît compliqué. Là il est question de faire attention à ses cheveux et d’éviter d’en perdre inutilement. Vous vous y habituerez très vite, et ça deviendra un réflexe.

Aujourd’hui encore je me demande comment j’ai pu m’arracher les cheveux aussi facilement et pendant tout ce temps !

3. Comment restreindre l’usage du peigne au strict minimum?

  • Le matin: si vous avez suivi la méthode du shampooing doux sans casse que j’explique ici, vous aurez les cheveux assez démêlés au réveil. Les jours qui suivent, pensez à utiliser la magie de vos doigts, et démêlez les sans peigne.
  • Le soir: toujours faire des nattes si on a les cheveux libres, dormir avec un foulard en satin
  • Après une coiffure, ou avant un soin : démêler aux doigts grossièrement, séparer les cheveux en sections, puis directement passer à l’application de vos soins ou au shampooing.

4. A quel moment se peigner les cheveux?

A un moment bien précis.

  • Se me démêler les cheveux avec ses doigts pendant l’application des soins, et lors des rinçages. Ne surtout pas s’empresser de tout démêler séance tenante. Il faut prendre son temps et le faire progressivement pour les gros nœuds, le reste peut attendre.
  • Le moment propice pour les peigner est juste après ces étapes. C’est en vérité l’unique moment de ma semaine ou j’utilise le peigne. Après soins, et lavage. Le fait qu’ils soient bien humides rend le passage du peigne beaucoup plus facile. Le plus gros du travail a été fait par le soin et les doigts. Mais attention, les cheveux mouillés sont très vulnérables, c’est pourquoi le démêlage aux doigts est fait plusieurs fois en amont. Il permet de passer très peu de coup de peignes.
  • Peignez-vous les cheveux avec beaucoup de douceur, rien ne sert de forcer même quand ça coince. Sauf si on veut vraiment en perdre.
  • Et même quand vos cheveux sont très emmêlés durant la semaine, optez pour une brosse qui vas juste arranger autours, et démêler le reste avec vos doigts. Ou encore, passez directement à votre soin. Plutôt que de passer vigoureusement le peigne dedans et les casser violemment.
  • Voici a quoi va ressembler une semaine sans se peigner les cheveux lorsqu’on porte par exemple des twists out :

Mes résultats

La première fois que je essayé de limiter l’usage du peigne, j’ai vu tout de suite la différence. Ne plus se peigner les cheveux chaque jours de la semaine, cause directement moins de casse. Lors du shampooing c’était encore plus flagrant car c’était à ce moment précis que je perdais le plus de cheveux. Il y en avait toujours une tonne partout dans la maison. Et aujourd’hui, grâce à ces petits gestes devenus naturels, tout est vraiment différent. Je perd moins de cheveux, et ça c’est déjà beaucoup.

Au final, les véritables changements se font remarquer lorsqu’on écoute ses cheveux : quand on fait attention à ce qui casse, qui abîme, qui assèche, etc, et qu’on réagisse enfin. Il n’y a aucun problème que vous ne puissiez gérer. Nos cheveux ne sont pas difficiles, ils sont différents et nécessite d’être compris afin de mieux être abordés. Un peu comme vous d’ailleurs!

Envie de mieux faire les choses avec vos cheveux? Venez jeter un coup d’œil ici.

Si vous êtes à Dakar, ceci est pour vous: Cliquez ici .

Besoins de produits naturels, huiles, poudre ? Donnez de l’amour à vos cheveux.

Ho et vous pouvez télécharger gratuitement mon mini guide pour une routine cheveux toute simple et efficace, en vous inscrivant (voir page d’accueil).

Laisser un commentaire