Lavez vous correctement vos cheveux? Etes-vous du genre à être toujours très pressée? A vous glisser sous la douche, verser une bonne eau froide, appliquer vaguement une grosse noix de shampoing sur vos cheveux? A les frotter vigoureusement comme si votre vie en dépendant? A les rincer vite fait parce que vous êtes épuisée par tout ce travail? Rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule!

Allez, on abandonne les mauvais gestes pour des cheveux mieux entretenus et plus beaux.

La maîtrise de l’art du shampoing est accessible à toutes. Même à domicile vous pouvez laver vos cheveux comme une professionnelle. Le secret ? Prendre son temps.Surtout lorsqu’on a les cheveux frisés. Donc on évite de se presser et de bâcler le travail. Le risque d’un shampoing mal fait : se retrouver avec un cuir chevelu toujours sale, s’abîmer les cheveux et les arracher de votre tête.

La règle d’or pour un véritable bon shampoing : La douceur.

Etape 1: le pré-démêlage

Dans un premier temps, on brosse ses cheveux. Non on ne se met pas directement sous la douche pour commencer son shampoing! Le brossage est très important pour une raison simple: il démêle. Entamer son shampoing les cheveux emmêlés vous garantit une importante chute. Bonjour les cheveux qui bouchent le lavabo et bonjour la perte de volume.

Pour bien démêler vos cheveux : commencez à les séparer à l’aide de vos doigts pour éliminer les gros nœuds. Puis brosser les en commençant par les pointes et en finissant par la racine.

Etape 2 : le rinçage et le premier shampoing

On continue en préparant le cheveu doucement au shampoing. Pour cela on les rince avec de l’eau tiède, puis on les essore. Les essorer permet d’enlever l’excès d’eau et garantie un shampoing plus efficace. Sans ça, les cheveux encore plein d’eau ne retiendront pas toute la quantité du shampoing et celui-ci s’échappera très vite.

Une fois les cheveux essorés, commence enfin votre lavage. On passe alors au premier shampoing qui sert à enlever l’excès de sébum et les impuretés. A ce moment, on prend une belle noisette de shampoing qu’on applique sur l’ensemble de la chevelure. Il peut arriver que ça ne mousse pas du premier coup, c’est normal. Mais ne vous inquiétez pas, votre shampoing travaille quand même. Vos cheveux seront bien propres si vous suivez bien toutes les étapes.

Non on ne frotte pas comme si on lavait un vêtement à la main ! Noon on ne gratte surtout pas ! Mais on masse comme les professionnels. Gratter et frotter très fort emmêlent plus sévèrement vos cheveux, et en prime, fragilise votre cuir chevelu. Les massages circulaires sur tout votre et sur les longueurs va désincruster les impuretés en douceur.

Etape 3: Le second shampoing

Après avoir rincé le premier, on essore les cheveux, puis on applique un second qu’on laisse poser 2 à 3 minutes. Cette fois-ci, il va nettoyer en profondeur et retirer tous les résidus d’impuretés.

Le temps de pose écoulé on rince totalement ses cheveux.

Etape 4: l’après shampoing

Les cheveux bien essorés, on les sépare en sections pour un bon démêlage. Puis, sur chaque section, on applique une noisette de son après-shampoing et on fait une natte. L’après shampoing doit respecter un temps de pose. Cette instruction est souvent marquée sur la bouteille. Si non, vous pouvez le laisser poser 15 minutes.

La petite astuce : ne démêler ses cheveux qu’après les avoir rincés totalement. Puis, refaites vos nattes si vous n’appliquez pas de masque. Lorsqu’ils sèchent démêlés et en sections, ils sont tellement plus faciles à travailler (surtout pour les cheveux crépus)

Etape 5: le séchage

Deux théories s’opposent à propos du séchage. L’une prône un séchage naturel à l’air libre et l’autre un séchage au sèche-cheveu.

La première veut un séchage qui évite les dégâts causés par la chaleur du sèche-cheveux sur les cheveux. Mais selon des théories récentes (les explications du docteur Tim Moore au magazine Harper Bazaar UK ; une étude dermatologique publiée dans « Annals of dermatology»), le séchage à l’air libre serait plus préjudiciables que le séchage au sèche-cheveux. Cette théorie se base sur le fait que l’eau laissée trop longtemps en contact avec les cheveux, gonfle les cuticules et les abîmes. Dans ce cas, le séchage au sèche cheveux serait préférable, car il permet un séchage plus rapide

La petite astuce n°1: adepte du séchage sans chaleur, j’utilise depuis toujours la méthode des deux serviettes de douche pour sécher mes cheveux. Après les avoir essorés avec mes mais puis épongés avec une petite serviette, j’enveloppe mes cheveux avec une grande serviette de douche. Je les laisse ainsi pendant une heure au maximum.

Ils sèchent naturellement mais ne restent pas à l’air libre et ne subissent pas la chaleur du sèche-cheveux.  Mes cheveux sont donc secs et ne sont pas abîmés par un séchage néfaste.

La petite astuce n°2: Pour celles qui utilisent le sèche-cheveu, vous pouvez rendre le séchage moins agressif grâce à ma technique d’alternance. Vous épongez d’abord vos cheveux avec une serviette de douche propre, puis vous utilisez votre sèche-cheveux à basse température. Au bout de 5 minutes, utilisez votre serviette pour éponger l’eau restée entre les cheveux. Puis répétez l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ai plus d’eau.

Et vous? La quelle des trois méthodes préférerez vous? A l’air libre? Au sèche cheveu à basse température? Ou au deux serviettes de douche?

Souhaitez vous faire une coiffure protectrice après votre shampoing? Voici-ci comment éviter qu’une coiffure devienne destructrice. Cliquez ici.

Laisser un commentaire