Shrinkage, nœuds, emmêlement, fourches, l’astuce pour ne pas tout arracher d’un coup est un démêlage en douceur. Malheureusement les bons gestes on y pense pas toujours quand on est trop pressée ou trop occupé.  Combien de fois les avons-nous traumatisés en les peignant sauvagement et en arrachant un bon tas au passage? Trop souvent !

Bon alors on dit stop! On adopte les gestes qu’il faut. C’est facile vous verrez. L’idée est de se faciliter la tache, gagner en temps et éviter une casse trop importante. Ce n’est pas intéressant ça?

La méthode

Il s’agit donc ici d’un démêlage progressif accompagnée d’une bonne hydration

1. Humidifier:
Ne jamais manipuler ses cheveux lorsqu’ils sont secs. Ils se casseront abondamment quelque soit la douceur de vos gestes. Toujours les humidifier avant facilitera la manipulation et apportera déjà une petite souplesse.

A l’aide de votre spray contenant de l’eau (minérale si celle du robinet contient du calcaire), vaporisez vos cheveux à une bonne distance quand même. Cette technique vous permettra de diffuser le liquide un peu partout, sans trop en mettre. Le but est juste de pouvoir les séparer sans trop de difficultés.

2. Séparer en section
Faites de petites sections pour permettre aux cheveux de ne pas s’emmêler d’avantage et ainsi vous faciliter l’opération. Section par section, démêlez au doigt puis hydratez

3. L’hydratation 

Section par section:

  • appliquez du lait ou de la crème capillaire hydratant-e, pour nourrir et apporter de la douceur aux cheveux. La section doit avoir légèrement été humidifié par la première étape. Si elle est encore très sèche, massez la avec quelques gouttes d’eau.
  • en suite, appliquez du beurre ou de l’huile végétal-e, afin de sceller l’hydratation et d’éviter que celle-ci ne s’échappe trop rapidement.

Vous pouvez également utiliser la LOC method, ou un leave-in conditionner pour hydrater vos cheveux en profondeur.

4. Le démêlage

  • Commencez par un démêlage au doigt. C’est essentiel lorsqu’on souhaite retenir de la longueur. Vos détecterez et séparerez les gros nœuds que le peigne aurait tout simplement arraché.
  • Passez ensuite quelques coups de peigne sur la section pour vous débarrasser des nœuds restants. Psst, c’est l’occasion de tailler vos pointes si vous ne l’avez pas fait depuis longtemps.

Le petit plus : la coiffure protectrice

Si vous souhaiter conserver votre démêlage, il faut garder les cheveux étirés et ceci passe par une coiffure protectrice. 

La routine

Si vos cheveux restent lâchés toute la semaine, ceci vous aidera!

Aie ! Je sais pas pour vous, mais le matin je suis toujours pressée ! Du coup je n’ai pas le temps de traîner devant le miroir.

  1. Une fois par semaine :

Le dimanche, je fais mon démêlage progressif. Je règle les petits bobos de la semaine qui s’achève pour que mes cheveux soeint plus faciles a manipuler la semaine qui suit.

2. Le lendemain:

  • Matin :Le grand démêlage de la veille me laisse les cheveux doux et prêts à l’emploi. C’est un gain de temps précieux! Je détache et me coiffe sans aucune difficulté. Je ne peigne pas du tout parce que mes cheveux restent bien démêlés et étirés ( Sauf si la coiffure me le demande).
  • Soir : Mes cheveux sont tout sages, la vie est belle. En fonction de leur volume, séparez vos cheveux en section de 3 à 6. Les sections ne doivent pas être trop grosses, juste ce qu’il faut pour les démêler facilement le matin. Je fais donc mes 4 sections, j’applique mon lait, je démêle au doigt et je fais des grosses tresses.

3. Lorsque vos cheveux redeviennent secs :

Au bous de quelque jours, le film gras qui protège le cheveu et le rend doux commence à s’estomper. Pour éviter qu’ils ne deviennent totalement secs, on privilégie une bonne hydrations et conserve l’étirement.

  • Les matins : hydratation (comme expliqué plus haut) sur les sections, puis démêlage,
  • Le soir : hydratation (uniquement si ils sont redevenu secs durant la journée), séparer en section, et faites des grosses tresses.

Laisser un commentaire